Anne est le grain de chemin!

C’est ainsi que Sr Claudine m’a présentée aux sœurs de la communauté du Cœur Immaculé de Marie.

En effet, avant de partir vers Tananarive, elles lui avaient demandé de rapporter un « voandalana »… Et me voilà! A priori, au vu de leurs sourires et de leurs mains toujours tendues, elles ne sont pas déçues!

Après un très bon voyage jusqu’à Tana et ma première rencontre avec Sr Claudine, une courte (mais réparatrice) nuit et quelques courses, nous avons donc pris la direction de Fianarantsoa. Il nous aura fallu 10h pour parcourir les 410km qui séparent la capitale du LPS (la DDE ne s’ennuierait pas ici!). A l’arrivée, un bon repas (avec du riz!) nous attendait.

Au matin du 5 septembre, qu’il y avait du monde! Plus de 2000 personnes venues à l’occasion de la mise en tombeau (tout neuf!) du Père Job et de 4 sœurs de la communauté. Ici, l’exhumation est une vraie fête! Et je confirme: il fallait voir l’énergie et la joie des sœurs qui dansaient autour du cercueil du Père Job.

Première réalité malgache: le temps est élastique! La messe de 11h a finalement eu lieu à … 15h! L’archevêque de Fianar était en effet trop occupé le matin dans la préparation des prochaines JMJ pour être là à l’heure. La messe a pris son temps et elle s’est conclue avec la nuit (18h30). (J’ai été bien surprise! Trop habituée aux 30°C de Montauban, j’ai attrapé froid!)

Mon dimanche a été plus ressourçant. J’ai retrouvé les coopérants DCC et Fidesco de Fianarantsoa (merci à la Famille Orange de son accueil… et à Mathilde & Augustin de leur bonne pub’!). La messe en français, un repas autour d’une belle table, les échanges sur les premiers ressentis, … C’était ce qu’il me fallait après le tourbillon de la veille.

Lundi, à peine mon petit déjeuner terminé et avant de vraiment rentrer dans le vif du sujet, j’ai été officiellement présentée à la Congrégation (rien que ça)! L’occasion d’offrir à mon tour les « grains de (long) chemin » que j’avais dans mes valises: eau de la source de la Grotte, une vierge venue de Lourdes et un livre sur le Tarn&Garonne.

Rendez grâce au Seigneur car Il est Bon!

Eternel est son amour!

Et bien, avec le rythme malgache, ce chant est top! Beaucoup de larmes de joie, y compris chez quelques sœurs. Cette rencontre s’est conclue avec une danse et un chant.

J’ai ensuite découvert plus en détails le laboratoire, les salariés et les étudiants que je serai amenée à encadrer.

Chaque jour est différent du précédent… comme moi… J’apprends à vivre mora-mora (et ceux qui me connaissent savent qu’il y a du boulot!). J’attends aussi avec impatience l’arrivée de Laurence!

Nos formateurs et les anciens volontaires que nous avons rencontrés nous l’ont bien dit: il y a la mission que vous imaginez et celle que vous vivrez… C’est vrai… et c’est bien aussi de se laisser surprendre!

1 émotion… 1 partage… la rencontre!

Une partie de la foule de samedi
Fin de journée au laboratoire
Vue sur les rizières des soeurs CIM