Partir en coopération et se mettre au service sont 2 choses … mais en profiter pour découvrir Madagascar en est une autre (non négligeable).

 Même si je suis principalement restée à Fianaranstoa depuis mon arrivée en septembre, je commence « mora-mora » à découvrir d’autres horizons malgaches.

A commencer par une visite à Sahambavy ! Par un beau samedi d’octobre, nous sommes donc parties, Nadja, Laurence et moi à la découverte de ce village réputé pour sa production de thé ! C’était pour moi l’occasion de prendre pour la première fois le (fameux) taxi-brousse ! Tout s’est bien passé au stationnement : nous n’avons pratiquement pas attendu, les places assises étant déjà presque toutes occupées. Nous pensions que le bus était plein… Que nenni ! Quand y’en a plus, y’en a encore ! Des passagers étaient debout dans la (toute petite) allée centrale… sans parler des voyageurs qui ont fait une partie du trajet accrochés aux portes arrière ! Heureusement, nous étions toutes 3 assises.

A peine une bonne heure d’un trajet pittoresque et nous étions à Sahambavy, sous un soleil de plomb ! Nous avons commencé par une belle promenade le long de la voie ferrée qui va jusqu’à Manakara (une prochaine destination !) pour arriver au bord du lac où des enfants gardaient quelques zébus. Nous avons été l’attraction pendant un moment puis ils se sont lassés.

L’heure du repas arrivant, nous nous sommes dirigées vers le (fameux) LAC HOTEL ! Et là, quel plaisir ! Un cadre magnifique, un repas succulent… et des toilettes avec une chasse d’eau fonctionnelle ! En mission, il y a parfois des petits riens qui vous réjouissent !

Pour notre promenade digestive, nous sommes allées dans les champs de thé. Quelle verdure ! Nous n’avons hélas pas pu visiter l’usine de production… et sommes donc reparties sans un seul sachet de thé ! Mais vraiment, Sahambavy est une destination très agréable pour une petite sortie ! 


Fin octobre, c’est à Antsirabe que nous sommes allées avec Laurence pour participer à une rencontre organisée par le Père Bertrand (MEP). Cette fois, nous sommes parties de la grande gare de stationnement de Fiarnarantsoa. A peine étions-nous arrivées, que les démarcheurs se sont littéralement jetés sur les portes de notre taxi pour nous amener vers leur coopératives routières. Heureusement, nous tenions fermement nos sacs et surtout, Roland nous attendait pour nous guider vers le comptoir où il avait réservé nos places (bah, oui, c’est celui d’un cousin !). Et là, épreuve de la patience ! Tant que la taxi-brousse n’est pas plein, il ne part pas. Donc, arrivées à 7h30 … nous sommes parties à 10h ! Le trajet de 7h fut joyeux ! Nous avons parlé avec les autres voyageurs, écouté la programmation musicale très évangélique de notre chauffeur, tenté un cours de malgache et rencontré un prêtre corse de la Communauté du Chemin NéoCatéchuménal (qui connaît bien Mgr Aillet) et qui se rendait comme nous au foyer de Charité pour un week-end de retraite. Ces quelques jours furent l’occasion de retrouver Jean-Baptiste (qui est à Tamatave), Pierre et Henry… ainsi que d’autres volontaires MEP et Fidesco en mission à Madagascar. Echanges, partage, rencontres et visites étaient au rendez-vous de ce week-end bien rempli ! Le retour (après, là aussi 2h30 d’attente) s’est fait dans le calme (comment ?! un taxi-brousse sans radio, c’est possible ?!) mais à « toute vitesse » puisque nous n’avons mis « que » 6h pour rentrer à Fianar… ce qui nous a donné quelques frayeurs sur la route tout de même.


Enfin, le week-end dernier, destination le parc de Ialatsara, à une grosse heure de Fianar ! Cette fois, exit le taxi-brousse. Nous avons pris les voitures ! Nous étions 11, bien tassés dans 2 voitures, pour aller prendre l’air (et la pluie) et partir à la découverte du parc… et de ses habitants diurnes et nocturnes ! Dépaysement garanti ! Petites cabanes entre les arbres, cuisine « à la bonne franquette » à la même table que le propriétaire, Mr Daniel, parties de cartes, dégustation d’une VRAIE bière apportée par les belges de notre joyeuse troupe et des fromages de chèvre faits à la ferme (avec du piment et du miel de letchis*, c’est délicieux !), … mais surtout balades nocturnes (après la pluie) et diurnes pour observer dans leur habitat naturel lémuriens et caméléons ! Une première pour moi ! Et j’avais hâte de croiser ces 2 animaux si emblématiques de Madagascar. Je vous laisse apprécier les photos ! J’ai tenté LA rencontre avec un caméléon. Ses pattes sont munies de toutes petites griffes qui lui permettent de rester bien accroché aux branches. Du coup, quand la branche est votre bras, l’effet est assez étrange ! Mais c’est une rencontre que j’ai beaucoup aimée ! Les lémuriens ont été plus farouches malgré les rabatteurs qui les ont dirigés vers nous. Sans doute étions-nous bien trop dissipés pour nous laisser approcher par eux. C’est vrai qu’en ce dimanche matin, nous avons perturbé le calme de leur forêt !

Après un bon repas et un dernier coup d’œil à ce petit havre verdoyant, nous avons fait un léger détour pour faire le plein de miel de letchis* et prendre le chemin du retour vers la maison. Nous sommes arrivés juste à temps : les premières gouttes commençaient à peine à tomber ! Bienvenue dans la saison des pluies !

1 émotion… 1 partage…: émerveillement et surprises! 

* : non, je n’ai pas fait de faute d’orthographe, car ici, ce délicieux fruit qui régale les tables françaises à Noël s’écrit « letchi » et non « litchi »… en revanche, il se prononce de la même manière!