Parler de l’Avent sans consacrer un article à mon premier Noël à Madagascar serait aberrant… sans parler des festivités du bout de l’an!

Voici donc un aperçu de mes 2 dernières semaines de 2015 sur l’Ile Rouge.

Tout d’abord, ici, nous étions bien loin de l’agitation que l’on connait dans nos villes européennes. A Fianar, pas de décorations, pas d’illuminations dans les rues… Seulement quelques panneaux publicitaires à propos de la super cagnotte de Noël ou encore l’installation à quelques jours de Noël d’une fête foraine avec des manèges! Des manèges qui fonctionnent à bras d’homme! Mais toujours le même sourire sur le visage des enfants qui ont la chance d’y faire un tour.

Ce Noël, c’était aussi le premier pour moi loin de ma famille… Et nous étions nombreux dans ce cas dans mon entourage de coopérants. Mais qu’à cela ne tienne. Il ne faut pas se laisser abattre! Et c’est joyeusement que nous avons préparé le Réveillon du « Noël des sans familles »!

La semaine précédente, nous nous sommes répartis les tâches. Qui préparera les frites? Les Belges, Cyran et Judith, bien sûr! Et pour le foie gras? Pas de problème, Aude et Bruno en ont en stock à partager! Une ratatouille en plein décembre? C’est possible grâce à Rodolphe! Une salade de fruits plus qu’améliorée? Merci François! Et le confit d’oignons… et les farces des poulettes? David est un cuisinier talentueux! Et les poulettes, d’ailleurs, qui s’en charge? Les filles! Nadja, Juliette, Elise et Laurence se sont lancées dans l’aventure! Et les huîtres? Merci Clément et Angoo pour l’arrivage spécial de Fort Dauphin! Et le dessert me direz-vous?… Moi bien sûr! Au menu, bûche coco/litchi… et les fameux sablés à la cannelle (et oui, même à Mada, ils y ont eu droit)! Et c’est sans oublier les bonnes bouteilles de nos chais de France que quelques uns avaient glissées dans leurs valises.

Bref, nous ne nous sommes pas laissés aller!

La veille, tous chez Cyran pour commencer à préparer. C’est sûr, nous ne nous sommes pas ennuyés!

Le jour J, pas le temps de trainer, entre le pain à pétrir, les bières à aller chercher, les achats de dernière minute…

En fin de journée, nous nous sommes tous donnés rendez-vous chez Nadja (qui a la plus grande maison) pour mettre la table et faire les présentations des nouveaux venus. Pendant que certains tentent la confection d’un sapin de Noël en carton de boites à pizza (!), les autres prennent la direction de l’église pour la veillée de Noël.

A ce moment là, j’étais en pleine communion avec la paroisse St Orens-Villebourbon à Montauban. En effet, nous avons chanté le chant d’entrée au même moment (20h30 ici… et 18h30 chez vous!). En cet instant, je n’ai pas pu contenir mon émotion à cette pensée et des larmes se sont accrochées à mes yeux…

La célébration terminée, nous avons retrouvé nos joyeux drilles qui nous attendaient sagement pour ouvrir les cadeaux! Chacun avait tiré au sort une personne à qui il devait offrir un petit quelque chose.

J’ai pu vivre un merveilleux moment de partage, avec ceux qui, comme moi, ont fait le choix de laisser pour quelques temps leur confort, leur famille, leurs amis, … pour vivre autre chose, autrement… Ainsi réunis dans une nouvelle famille, nous avions tous un peu de baume au cœur…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain, la fête a continué! Pour commencer, un baptême… enfin 32 dans la même célébration! C’est une tradition ici de baptiser les enfants à l’occasion d’une grande fête!

Aussitôt la messe terminée, avec Laurence, nous sommes parties rejoindre les sœurs CIM (une autre belle famille) pour partager cette journée avec elles! Autour de la grande tablée bien garnie, les sœurs, quelques pré-postulantes et les employés de la communauté! Nous avons chanté, nous avons dansé! Une journée bien remplie…

Mais pensez-vous qu’après tout cela nous avons pu nous reposer tout de suite? Et bien non! Il fallait d’abord boucler les sacs à dos, prendre les nattes… et surtout monter dans un taxi-brousse en direction de Majunga! Nous étions 7 de Fianar à partir retrouver les coopérants de Tamatave, Tananarive et Majunga pour terminer l’année!

Au terme d’un voyage de presque 1000km… soit 24h de transport qui furent épiques entre réparation de l’embrayage et des plaquettes de frein, étanchéité douteuse de l’habitacle et programmation musicale très éclectique, nous avons enfin plongé dans l’eau! Tout un programme! Heureusement, à 7 vazahas, on arrive à bien rigoler et à mettre un peu d’ambiance dans le bus.

Et puis, quelle récompense à l’arrivée! Retrouver nos amis qui nous avions croisé en cours de route, pouvoir embrasser Michel et Gisèle (alias, Papi et Mamie, en toute affection) qui nous avaient réservé un accueil fantastique… et surtout: LA PLAGE!!!

A nous donc pour quelques jours, le sable, la mer, les poissons délicieux et extra frais, les couchers de soleil magiques, les levers du jour lumineux, la magie du plancton pour certains… les soirées déjantées et le passage à une nouvelle année les pieds dans le sable.

De Majunga nous n’avons pas vu grand chose tant la chaleur dans cette partie de l’île nous a accablé. C’est que nous arrivions tous des Hauts Plateaux! Qu’à cela ne tienne, nous avons pleinement profité de la plage, organisant même une sortie en bateau pour rejoindre un plage de sable fin…

Y’a pas à dire, c’est dur les vacances au soleil…

Le saut dans la nouvelle année s’est fait les pieds dans le sable et avec de chaleureuses embrassades.

S’en est suivie une petite balade sur la plage pour rejoindre un groupe d’expatriés. L’occasion de fêter la nouvelle année dans le fuseau horaire de la France et avec du champagne! Après un rapide bain de nuit pour certains (et un petit somme pour moi!), ce fut le retour au lever du premier jour de 2016. Cette lumière était sans doute prometteuse d’une année pleine de surprises, de rencontres, de partages et d’expériences à vivre.

Tratry ny taona 2016!!!

Bonne année 2016!!!

1 émotion… 1 partage…: Belle année pleine de promesses…