S’il est un plaisir que je redécouvre en étant si loin de chez moi, c’est celui de recevoir du courrier!

C’est une habitude un peu désuète que nous avons perdu au profit des e-mails, de Messenger, Skype et autre Whatsapp… Certes, les techniques de communication modernes nous permettent de nous joindre rapidement, en quelques clics, et de créer des ponts numériques faciles à franchir.

Mais avoir la surprise de découvrir une lettre écrite à la main, d’avoir un beau timbre et de se dire que son courrier est sans doute passé par bien des périples (et pour arriver jusqu’à Fianarantsoa, il doit y en avoir!), ça n’a pas de prix!

A chaque nouvelle lettre, c’est un peu Noël!

Il y a celle qui est arrivée la première, celles qui étaient annoncées (et qui avaient même leur photo postée sur Facebook), celles qui mettent 15 jours… ou 1 mois, celles qui se perdent (et il y en a eu plusieurs depuis septembre), celle qui a fait un passage par Bressols depuis le Canada (ma famille d’accueil des JMJ de Toronto, Gisèle et Gérard), celles qui sont écrites à plusieurs mains (merci les collègues de l’ANSES), celle qui annonce une naissance, celles avec des mots qui touchent et qui font verser quelques larmes, celles que j’aurais espéré mais qui ne sont pas encore arrivées…

Récolte 2016 051
A lire… et relire avec délice

Il y a CELLE écrite par moi-même lors du temps de retour à soi pendant le stage de préparation au départ et qui est arrivée 6 mois jour pour jour après avoir été rédigée dans le parc de la Jol’. Cette lettre était là pour me rappeler les raisons de mon départ, me faire sourire, m’émouvoir… et elle y est parvenue! Avec elle, il y avait les petits mots de mes joyeux camarades du fabuleux groupe 3, des formateurs et quelques surprises venant d’autres groupes… A priori, j’ai plutôt marqué les gens par mon accent… franchement, je ne comprends pas pourquoi ;-)!

Récolte 2016 054
Lettre à moi-même et petits mots des copains volontaires

Et puis, un jour, il y a… un colis! Celui-ci est arrivé d’Orléans! Dans ce beau paquet, il y avait du thé (du thé!!!!), un livre et une confiserie locale que je vais faire durer autant que possible. Le récupérer a été très drôle. J’ai été contactée par sms pour me dire qu’il m’attendait (je me demande encore comment mon numéro a été diffusé…). J’ai dû me rendre au niveau de l’hôpital (sous une fine pluie, sinon, ce n’est pas drôle). Et là, gros problème de communication: la personne que je tentais d’appeler ne comprenant pas le français, elle me raccrochait au nez! Elle est finalement venue me chercher dans la rue et m’a conduite chez elle, dans son salon. Et pour récupérer mon précieux paquet, il m’a fallu payer 15 000Ar (environs 5€) car les frais de transport de Tana à Fianar sont à la charge de celui qui reçoit… Epique!

Colis & lettres 001
Un colis arrivé d’Orléans!

Cet article pour vous partager la joie de recevoir ces petits bouts de papiers qui sont pour moi comme des petits bouts de vous-même!

Une lettre c’est magnifique et précieux comme un morceau d’âme

Anne Dandurand

Petites âmes sous ultimatum

Alors, un conseil, n’attendez plus que quelqu’un qui vous est cher soit loin pour lui envoyer un beau courrier! Ne perdons pas cette belle tradition!

1 émotion… 1 partage: joie épistolaire!