C’est le prénom de cette adorable petite fille que nous croisons en nous rendant au laboratoire…

Chaque matin, nous prenons le bus depuis notre quartier (Talatamaty) jusqu’au bord de la route aux alentours d’Anpokopoko. Il nous faut ensuite marcher une petite quinzaine de minutes pour rejoindre le LPS. Nous traversons un petit hameau, où nous devions habiter initiallement.

Au début, il y a maintenant 9 mois (!), les salutations du matin étaient un peu timides des 2 côtés… Mais maintenant, tous sont habitués à nous croiser 2 fois par jour. Nous surprenons les habitants dans leurs activités quotidiennes: préparer le feu pour le repas, faire le ménage devant leur porte, se rendre au marché, faire sécher le riz et le piler, étendre le linge à même le sol… Il y a une simplicité et un petit bonheur à faire partie de ce rituel quotidien.

En parlant bonheur, je pense qu’avec Laurence, nous faisons surtout celui des enfants de ce hameau… et c’est bien réciproque!

Du commun « Vazahaaaaa! » du début, nous sommes passées progressivement à « Salama! » voire même « Bonjour vazaha! ». Et un jour, à force d’une persévérance commune, nous sommes arrivées à « Bonjour Laurence! » et « Bonjour Anne! ». Avec l’accent un peu trainant, c’est absolument charmant! Bon, il y a encore parfois des inversions dans nos prénoms… mais ne chipotons pas!

Au début, les enfants ne s’approchaient pas trop mais cela ne les empêchaient pas de sautiller autour de nous! Je les ai bien surpris le jour où j’ai fait de même!

Et puis, une fin d’après-midi, il y a eu un grand pas fait par un tout petit bout de petite fille… Fandresena est venue vers moi et elle m’a donné la main, simplement! Quel courage! Quelle victoire! Avec ses petites mains, ses pieds nus, ses yeux malicieux et son grand sourire, elle m’a conquise!

A sa suite, depuis, les enfants du hameau n’hésitent plus à venir vers nous (même les plus revêches) et à nous prendre par la main. Bien souvent, ils parlent, parlent… et nous, nous ne comprenons rien! Mais nous nous sourions! Et puis, ils sont si drôles parfois. Il faut voir le troc de sandales qu’il peut y avoir entre eux (la majorité marche pieds nus).

Quelle joie, quand c’est possible, de pouvoir commencer la journée ainsi… et parfois même de la terminer de la même manière! En ce moment, à cause de la pluie, nous ne nous rencontrons pas.

Avec Fandresena, notre jeu préféré est de sauter les rigoles en faisant « Hopla! ». Elle répète d’ailleurs ce mot durant les quelques mètres où elle m’accompagne mais avec elle, cela donne « Hopa! ». C’est vraiment une petite merveille dans mon quotidien… un vrai rayon de soleil!

Au fait… comme beaucoup de prénom malgache, le sien a une magnifique traduction.

Fandresena signifie Victoire!

Je trouve que cela lui va très bien…

1 émotion… 1 partage…: Sourires et Sandales!